Derniers articles publiés/actualité :
  • Mélenchon ne diffame pas Jeanne d'Arc

    Mélenchon ne diffame pas Jeanne d'Arc

  • Je suis anti-franc-maçon, mais je vote Mélenchon !

    Je suis anti-franc-maçon, mais je vote Mélenchon !

  • Top 15 des vidéos : zététique contre pseudo-dissidence, complotisme

    Top 15 des vidéos : zététique contre pseudo-dissidence, complotisme

  • Charles Robin attaque la zététique

    Charles Robin attaque la zététique

Critique rationaliste de l'Esotérisme

 

Tout d'abord une définition : "L'Esotérisme est une Doctrine secrète révélée à la suite d'une initiation. Par extension, connaissances dissimulées, se situant au-delà des réalités sensorielles. S'oppose à exotérisme, ce qui est observable par les voies habituelles."

Cette conception d'une double face des choses est le trait commun de toutes les métaphysiques religieuses, mystiques et hermétiques, occultisme compris. Pour toutes ces doctrines il existe un au-delà de la réalité expérimentale, un monde de vérités supra-rationnelles, que nous dissimule l'écorce épaisse des apparences, la lettre faisant oublier l'esprit.

Les partisans de l'ésotérisme dénoncent l'incapacité de la raison à pénétrer le sens "profond" des choses. ils s'en remettent à la tradition "qui consiste dans la transmission innée et immanente de principes d'ordre universels et à la science des symboles, fondée sur la correspondance existant entre les divers ordres de réalité, naturelle et surnaturelle, la naturelle n'étant alors considérée que comme l'extériorisation du surnaturel."(Luc Benoist).

La simple lecture de ces déclarations nous plonge dans l'irrationalisme le plus simplet et le plus verbeux. En cette matière on se paye facilement de mots et d'affirmations gratuites.

Certes les intentions sont pures, on cherche la "lumière de la connaissance" et la "chaleur de l'amour", mais les termes les plus prometteurs ne sont que des abus de langage lorsqu'ils ne se réfèrent pas à l'expérience ou tout au moins à quelque réalité concrète.

On ne réfute pas l'ésotérisme.

Ou l'on se laisse entraîner dans son sillage - toute raison perdue - vers les "grands mystères" qui, par l'initiation permettront d'atteindre "le Principe ineffable qui règne au-delà de l'Au-delà", c'est à dire Dieu...

Ou l'on reconnait dans l'ésotérisme une manifestation prolongée de la pensée primitive, qui s'est conservée de l'antiquité à nos jours et qui constitue aujourd'hui le système de réflexion le plus anachronique qui soit.

si nous lui accordons encore quelque attention c'est que, malgré son caractère infantile - et peut-être même à cause de cela - il tente encore des gens cultivés, qui croient trouver dans ses révélations une philosophie de renouvellement. On ne peut se tromper davantage.

(Article tiré du "Dictionnaire Rationaliste", Editions de l'Union Rationaliste, 1964, page 162, écrit par Robert Imbert-Nergal).